Cliquez pour activer le zoom
chargement...
Aucun résultats trouvés
ouvrir la carte
Voir Roadmap Satellite Hybride Terrain Mon emplacement Plein écran précédent Suivant
Résultat de votre recherche

Pour payer moins cher, sortez des centres-villes

Posté par CHABANEIMMO le 28 juillet 2021
0

Les centres-villes sont généralement les zones les plus chères dans les communes françaises de tailles moyennes à grandes.

La concentration des prix dans les centres-villes : un schéma classique

Aujourd’hui, le schéma est assez simple : les prix diminuent à mesure que l’on s’éloigne du centre-ville.

Cela vaut pour la plupart des agglomérations, abstraction faite des micro-marchés correspondant à des sites exceptionnels en banlieue. En effet, même perdus et isolés, certains quartiers au bord d’une rivière, ou particulièrement résidentiels, bénéficient d’un effet de mode ou d’un héritage architectural qui les rend inaccessibles.

À l’inverse, des quartiers encore en très mauvais état, voire insalubres, n’attirent pas grand monde, même dans les centres urbains. Ces friches localisées en pleine ville deviennent rares, car la hausse des prix a correspondu à la reconquête, par les municipalités, de quartiers centraux et souvent historiques qui menaçaient de tomber en ruine.

TGV, désindustrialisation et promoteurs immobiliers

En région, le train à grande vitesse porte une grande responsabilité dans le renouveau des quartiers des gares, ainsi que la désindustrialisation qui a parfois laissé vacants d’immenses terrains inutilisés en plein centre.

immo gare biarritz

©Foursquare.com

Lille, Marseille, Lyon, Bordeaux ainsi que des villes moyennes comme Perpignan, Mulhouse ou encore Orléans ont réinvesti leur cœur de ville en réhabilitant le bâti ancien et en confiant à des promoteurs immobiliers de grands terrains où ils peuvent construire des logements neufs.

C’est d’ailleurs dans ce type de quartier que certaines municipalités prennent l’initiative de bloquer les prix, afin de tenter de freiner la flambée et conserver des classes moyennes ou de jeunes ménages en ville.

Les cœurs de villes rénovés représentent un risque d’exclusion

Dans les secteurs déjà denses et construits, les rues plantées d’ateliers ou de petites industries ont d’abord été investies par des artistes en quête de loyers bon marché.

Ces locaux sont très vite achetés par des populations plus aisées, capables d’accepter la mixité sociale pour bénéficier de grands espaces et de prix abordables.

Mais le processus de gentrification, c’est-à-dire l’investissement de quartiers populaires par des cadres moyens, voire supérieurs, a pour effet immédiat de revaloriser l’environnement, et donc de faire monter les prix et repousser aux franges de ses quartiers les anciens habitants incapables de suivre.

De nombreuses villes sont ainsi divisées en grands secteurs très distincts :

  • D’un côté et souvent à l’Ouest, ou sur l’une des rives du fleuve, les traditionnels quartiers bourgeois au prix élevés depuis longtemps.
  • De l’autre, des anciens quartiers populaires où la valeur de l’immobilier a parfois augmenté de 30 % par an au cours de la récente période.
  • Autour, la périphérie des villes qui, de plus en plus loin, recueille les « exclus », forcés de s’éloigner pour pouvoir s’offrir un jardin ou quelques mètres carrés de plus.

Vous êtes un vendeur ? L’équipe de Chabane Immobilier vous permet de valoriser le prix de votre logement, même en banlieue. Vous êtes acheteur ? Nous vous offrons la possibilité de trouver des biens immobiliers à acheter ou à louer à bas prix, même dans le centre-ville.

  • Rechercher

    0 € à 1 500 000 €

  • Type de bien

  • Simulateur express de crédit

Comparer les annonces